Les progrès récents des analyses ADN ont permis avec certitude de mettre un nom sur des restes humains. Encore 40% des victimes de l’attentat n’ont toujours pas été identifiées……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités