A peine nommé, déjà parti. Le sénateur du Rhône Michel Mercier renonce à intégrer le "Conseil des Sages", en remplacement de Nicole Belloubet, devenue ministre de la Justice. L'ancien garde des Sceaux, sous le coup d'une enquête judiciaire sur les conditions d'emploi de ses deux filles comme assistantes parlementaires au Sénat, a annoncé mardi 8 août, dans un communiqué, qu'il n'entrerait pas au Conseil constitutionnel. Il estime ne pas pouvoir y "siéger avec la sérénité nécessaire"……Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Maitre Confucius)

Publicités