Leur mission est « d’assurer la sécurité des Français » mais les militaires de l’opération Sentinelle, dont six ont été blessés mercredi, sont avant tout des cibles selon de nombreux experts qui remettent en cause l’efficacité de leur déploiement.

En dehors de la sécurisation de la rue de Charonne le soir des attentats du Bataclan, il n’y a aucun exemple au cours duquel ces soldats ne soient intervenus pour protéger autre chose qu’eux mêmes, souligne à l’AFP le chercheur Elie Tenenbaum, de l’Ifri, auteur d’un rapport intitulé « La sentinelle égarée ? »

« Comme l’ont montré les incidents au Louvre, à Orly et sans doute ce matin à Levallois, c’est un dispositif de sécurité qui devient la cible en tant que tel », dit-il. « Ils sont passés de gardes statiques à des patrouilles plus dynamiques, mais ils demeurent des cibles »……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités