Une dizaine de communes du département expérimentent un dispositif sur les bouches d’incendie visant à empêcher leur ouverture intempestive.

Fortement touchées par l’ouverture sauvage des bouches à incendies au mois de mai et juin, une dizaine de communes de Seine-Saint-Denis expérimentent cet été un nouveau mécanisme sur les bornes pour empêcher les actes de vandalisme. La vanne permettant de libérer l’eau, facilement manipulable avec une clé anglaise, sera désormais beaucoup plus difficile à ouvrir grâce au nouveau matériel. « Ce dispositif a pour but de décourager ceux qui tenteraient d’ouvrir les bouches à incendie avec des moyens de fortune », présente Jean-Philippe Messerig, directeur du Centre-Marne à Veolia, le gestionnaire de l’eau potable dans le département. « L’objectif, c’est que seuls les pompiers puissent agir sur le carré de manœuvre (NDLR : qui sert à ouvrir ou fermer le robinet à l’aide d’une clé). Cela peut devenir dramatique en cas d’incendie si ces derniers perdent du temps en raison de bouches à incendie endommagées ». Sans compter les risques de pénurie d’eau pour la population……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités