Mercredi, des militaires de l'opération Sentinelle ont été visés par un homme en voiture. Devenus des cibles, certains se sentent surtout inutiles. Témoignage.
"Ça me gonfle au plus haut point. On subit complètement ces missions." Yann [un prénom d'emprunt], la vingtaine, est entré dans l'armée il y a un an et demi. Un corps qu'il a rejoint avec enthousiasme, "car il y avait de bons côtés", mais qu'il veut désormais quitter à cause de l'opération Sentinelle……Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Maitre Confucius)

Publicités